Union pour Fontenay

Union pour Fontenay

Le Trait d'Union

 

 

Bonne et Heureuse Année 2015

 

 

Les 3 mots d’ordre de notre campagne étaient : Information, Concertation et Transparence. Nous continuerons à suivre cette ligne de conduite. C'est pourquoi nous avons décidé de vous adresser ce message.

 

 

Affaire Leclerc et Arthur Wilson/Fontenay Invest :

 

Malgré une procédure judiciaire engagée fin 2013 par Arthur Wilson qui fut pendant deux ans l’intermédiaire entre la commune et la Scadif Expansion (centres Leclerc) pour l’aménagement et la vente du lot restant dans la ZI de Frégy, le nouveau maire (Patrick Rossilli) signe en mai 2014 un acte de vente directement avec la Scadif, faisant fi de cet intermédiaire et de son travail, sans respecter les délais légaux de recours. Une procédure au tribunal administratif est d’ores et déjà engagée contre la délibération du conseil municipal du 14 mars 2014 autorisant le maire à signer la vente. De nouvelles procédures devraient être engagées contre la Scadif et la commune avec une demande de dommages et intérêts de plus d’1 million d’euros.

 

Marché dominical :

 

Nous nous réjouissons de l’essor que prend le marché. Nous avons accueilli cette année un fromager, un rôtisseur, un poissonnier et tout dernièrement un charcutier. Ce développement tient particulièrement à cœur à Valérie Benard et Dominique Bonneau qui échangent régulièrement avec les chalands pour avoir de nouveaux commerçants.

 

Nouveaux rythmes scolaires :

 

C’est le fruit d’un travail en commun entre les élus, les représentants de parents d’élèves, le corps enseignant, les employés communaux (Atsem et animateurs) qui a duré plusieurs mois. La mise en place après quelques calages s’est bien passée. De nombreux membres de notre Union ont participé activement à cette nouvelle organisation.

 

Impôts, Taxes : le début d’une dérive fiscale :

 

Après une revalorisation des bases fiscales de 0,9 % par l’administration, une majorité d’élu(e)s a augmenté de 1,5 % les impôts locaux. Les tarifs des services péri-scolaires s’envolent (4 et 5 %). Le prix de l’eau explose (plus de 55 % du coût hors taxes du m3). D’autres solutions sont possibles :

  • Gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement
  • Réduction des tranches de quotient familial
  • Reprise de la gestion de l’eau en régie municipale (étude refusée par la majorité)


Urbanisme :

 

D’ici fin 2015, de nombreux logements supplémentaires verront le jour à Fontenay (avenue de Verdun, avenue du Général Leclerc, rue Emile Zola, etc.). À plusieurs reprises nous avons soulevé la question du stationnement et des conditions de circulation. Aucune réponse concrète, ni réflexion sur le plan de circulation par l’actuelle majorité n’est envisagée. Les travaux de révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) vont débuter en 2015. Toutes et tous devront être vigilants pour le développement futur de notre commune.

 

Gestion communale :

 

Personnel : sur un an, deux procès ont été perdus par la commune devant le tribunal administratif. Elle a été condamnée pour irrégularité des décisions prises. On constate une méconnaissance de la législation en ressources humaines.

Budget : chaque conseil fait l’objet de décisions budgétaires modificatives, démontrant une incapacité de gestion rigoureuse des deniers publics. Il y a un manque évident de planification budgétaire.

Information : on constate une communication municipale inerte, amorphe et inexpressive (notamment le site internet), malgré leurs promesses de campagne.

Conseil municipal : depuis mars 2014, le premier édile de notre commune refuse d’inclure dans les procès-verbaux de conseil nos déclarations effectuées en séances publiques. C’est une réelle censure, au mépris des règles élémentaires de courtoisie républicaine et démocratique.

 

Propreté de la ville :

 

La ville est sale, de plus en plus sale : trottoirs et caniveaux non désherbés, détritus non ramassés, squares et places non valorisés, etc. Pour la plupart des membres de la majorité, c’est la faute aux riverains qui ne ramassent pas les saletés, la faute aux lois du Grenelle de l’environnement… C’est la faute des autres, mais leur responsabilité n’est pas engagée… ! Nous sommes perplexes devant la béatitude et l’inaction des responsables de la majorité qui trouvent que notre cité est propre. Des solutions existent :

  • Produits efficaces respectant la législation
  • Consignes claires et précises données aux employés communaux
  • Utilisation optimale de la balayeuse dans toutes les rues de la ville

 

Val Bréon :

 

Le périmètre d’agrandissement éventuel du Val Bréon avec d’autres communautés de communes n’est pas définitivement acté. Les dix conseils municipaux composant le Val Bréon et le conseil d’administration de la communauté elle-même ont rejeté de façon unanime le projet préfectoral. Ces délibérations soutiennent les actions entreprises par le Président du Val Bréon pour défendre au mieux les intérêts de notre territoire. Il s’agit d’un dossier important pour 2015.

 

D’autres sujets importants feront l’objet de toute notre attention pour l’avenir :

 

Le rôle de la police municipale, les aménagements de voirie et de sécurité, l’entretien de l’Église, la valorisation de notre patrimoine bâti et environnemental, Fontenay-Trésigny chef-lieu de canton (33 communes).

 



07/01/2015
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres