Union pour Fontenay

Union pour Fontenay

Conseil municipal du 30 mars 2014 : déclaration de Valérie Benard

Permettez-moi de vous lire un extrait du site internet du Journal des Maires QUIZ J-10 (//www.journaldesmaires.com/fr/quiz-j-10.html):

 

"L’élu sortant peut continuer à s’exprimer dans les manifestations organisées par sa collectivité ou signer un article (éditorial) dans l’un de ses supports. Il doit en revanche éviter de promouvoir ses qualités propres ou celles d’un candidat, présenter son programme pour le mandat suivant, s’attribuer l’ensemble d’une réussite municipale, critiquer ses adversaires politiques et, plus largement, faire référence aux échéances électorales annoncées."

 

Je tiens également à rappeler que si la campagne électorale se terminait le 22 mars à minuit, aucune publication de quelque nature que ce soit papier, électronique ou sur les réseaux sociaux ne pouvait être faite au-delà du 22 mars à zéro heure. Il est regrettable que certains réseaux sociaux aient encore fait de la propagande au delà de cette limite.

 

De même je souhaite vous rappeler les termes de l’article L2123-35 du code général des collectivités territoriales qui prévoient :

« Le maire ou les élus municipaux le suppléant ou ayant reçu délégation bénéficient, à l'occasion de leurs fonctions, d'une protection organisée par la commune conformément aux règles fixées par le code pénal, les lois spéciales et le présent code.

La commune est tenue de protéger le maire ou les élus municipaux le suppléant ou ayant reçu délégation contre les violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion ou du fait de leurs fonctions et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté. ».

 

Or lors des dernières élections un adjoint sortant, dépositaire de l’autorité publique en tenant un bureau s’est fait injurié violemment en public par un électeur et il est regrettable que le président du bureau de vote concerné présent dans la salle ne soit pas intervenu pour faire cesser l’incident.

 

Aucune mention n’a été effectuée en marge du pv pour ne pas aggraver la situation.

 

Vous avez crié haut et fort que Thierry Roquincourt était un procédurier.

 

Vous aurez donc compris là où je veux en venir....

 

Et bien non, nous ne contesterons pas les élections même s’il y a matière, car nous respectons les suffrages exprimés et la démocratie, vous pouvez être soulagés.

 

En revanche nous respecterons les engagements que nous avons pris à l'égard des Trésifontains qui nous ont élus et qui représentent 44,80% des suffrages exprimés. Nous veillerons donc à ce que la réglementation et la législation soient respectées, à ce que les décisions de justice soient régulièrement exécutées à l'égard de tous. Le respect de nos engagements se fera dans l'information et en toute transparence !

 

Même si nous ne sommes que 6 élus, il vous faudra travailler en concertation avec nous. Les Trésifontains peuvent compter sur nous.

 

Je vous remercie de m'avoir écoutée.

 



30/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres